Quels sont multiples moyens pour réaliser le test de parenté

L’établissement de la filiation paternelle est simplifié grâce à la technique de plus en plus innovante et le savoir-faire des techniciens dans un laboratoire privé. Toutefois, en terme de procédure, le test de paternité n’est pas facile à exécuter.

L’état français exige à ses citoyens de se plier à certaines règles et d’entamer une procédure légale au niveau du tribunal de grande instance sous l’égide d’un avocat. Pour une recherche de la paternité aux normes et pour connaître la vérité, vous pouvez recourir à un test dans un laboratoire en ligne. Il propose de multiples moyens pour réaliser le test ADN. Outre le prélèvement de la salive et du sang qui nécessite l’accord du père, vous pouvez effectuer un test de paternité non standard qui n’est pas compliqué.

Le test de paternité via les cheveux

Validé par les laboratoires d’analyse d’ADN accrédité, le test de paternité via les cheveux est très répandu. Il est inclus dans le test de paternité non standard et il est facile à récupérer notamment dans une salle de bain ou à partir de la brosse à cheveux du supposé père. Toutefois, il faut obtenir quelques cheveux qui sont munis de leur bulbe, d’un follicule et de sa racine qui pourra vous donner une piste sur l’éventuel père. Selon l’avis d’un laboratoire expert, il faut avoir au minimum 5 cheveux pour la réalisation du test d’ADN du père. N’oubliez pas de mettre dans une enveloppe les cheveux du père et de l’enfant. Vous pouvez l’envoyer via la poste chez un laboratoire spécialisé de votre choix.

Le test de paternité via les timbres postaux

Vous pouvez aussi effectuer un test de paternité via une enveloppe et son timbre collé au-dessus. En effet, le laboratoire privé peut récupérer la salive qui peut fournir une source ADN pour le père. Il est recommandé pour la personne qui effectue un refus de test ADN. Pour cette pratique, vous devez éviter toute contamination. Dans ce cas, vous ne devez pas manipuler la surface collante.

Le test de paternité par le biais d’une cigarette

Vous pouvez constater que la salive d’un fumeur est souvent attachée sur le mégot d’une cigarette. Pour éviter le refus de la demande d’un test de paternité auprès du père, vous pouvez utiliser le mégot de cigarette de la personne concernée. Il peut être récupéré dans son bureau ou dans sa maison. Au cas où vous avez la possibilité d’obtenir 3 ou 4 mégots pour être envoyés dans un laboratoire privé, vous pouvez ainsi obtenir une analyse probante. Il ne faut pas toucher l’échantillon si possible. Vous pouvez par la suite l’envoyer dans un laboratoire spécialisé pour un test ADN.

Les autres sources d’analyse d’ADN

Outre la salive, le sang, les cheveux et les mégots de cigarette, d’autres possibilités restent disponibles pour effectuer le test ADN. Il s’agit entre autres de la brosse à dents, d’un chewing-gum, les ongles, les lames de rasoir, le coton-tige, la tache de sperme et même les os.

Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *