Quel est le principe de fonctionnement d’un épilateur à lumière pulsée ?

Vous venez d’entrer dans une salle d’opération et votre médecin traitant vous a déjà informé qu’il souhaitait utiliser un épilateur à lumière pulsée pour « nettoyer la zone » de vos poils indésirables. Vous commencez maintenant à vous demander : comment choisir un épilateur à lumière pulsée ? Avant de commencer à explorer d’autres options, passons en revue ce qu’est un épilateur à lumière pulsée et pourquoi il est utilisé.

Un fonctionnement simple mais redoutablement efficace

Fonctionnement épilateur à lumière pulséeEn fait, ce type d’émulateur fonctionne de manière très similaire à une lumière visible ordinaire. Cette lumière est un filament fin qui passe dans un tube. Le tube peut être fait d’un matériau transparent ou opaque. Un tube peut être réglé à une intensité plus faible que l’autre. Lorsque la lumière frappe la peau, elle passe par le haut de la tige du tube et est réfléchie dans la même direction que la longueur d’onde ultraviolette de la lumière traversant le tube. La lumière réfléchie est également dans la même direction que la lumière originale, mais son intensité est plus élevée que celle de la lumière réfléchie. Après avoir été réfléchie, la lumière transmise devient alors une lumière blanche brillante. Pour en savoir plus sur ce sujet, cliquez ici.

La couleur qui émerge du faisceau externe est beaucoup plus intense que la lumière réfléchie. Les cheveux deviennent ainsi beaucoup plus brillants et donnent à la zone un aspect beaucoup plus lumineux. C’est l’intensité de la lumière qui provoque l’assombrissement du poil et donc l’épilation. Pendant le processus de « défrichage », les poils seront beaucoup plus brillants et beaucoup plus clairs à l’œil nu. Si vous envisagez cette méthode d’épilation, vous devez réfléchir à la manière de choisir un épilateur à lumière pulsée. Examinons plusieurs questions pour vous aider à choisir celui qui vous convient le mieux. N’oubliez pas que c’est vous qui paierez l’appareil, il est donc important de savoir comment comparer les appareils et les coûts. Tout d’abord, considérez le prix. Combien allez-vous payer ? Un appareil de qualité décente devrait vous coûter moins de 500 euros, mais vous paierez beaucoup plus cher s’il est plus cher qu’un bon appareil. Dans tous les cas, essayez de garder à l’esprit que le coût de l’appareil peut être divisé par un pourcentage de la dépense totale. Ensuite, vérifiez la longueur d’onde de l’appareil. Dans certains cas, les fabricants proposent une option qui fonctionne avec certaines longueurs d’onde de la lumière. Vous pouvez également déterminer la longueur de l’appareil ; il est conseillé d’utiliser un appareil d’environ un pied de long qui s’adapte à une zone propre.

Enfin, il faut tenir compte du niveau d’efficacité. Certains patients ne savent pas si l’appareil est efficace ou non. En cherchant des réponses, découvrez si l’appareil contient une impulsion qui le rend efficace ou si un appareil typique qui fonctionne mieux est plus efficace. Dans tous les cas, il existe plusieurs types d’appareils différents, alors assurez-vous de vous procurer un appareil d’essai afin de déterminer s’il fonctionnera efficacement pour votre problème particulier.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *